Opter pour le Brokerage

Entreprises : Pourquoi opter pour le Brokerage ?

Souvent  mal connu ou peu utilisé, le brokerage est une solution avantageuse au moment d‘équiper ou de ré-équiper son entreprise en matériel. Mais quels sont concrètement les avantages du brokerage? Zoom sur cette solution à ne pas écarter, quel que soit le secteur d’activité.

TPE, PME, ou grandes sociétés, trouver la meilleure solution pour s'équiper en matériel d'entreprise fait partie des problématiques de toutes les structures, et ce quelle que soit leur taille. En dehors des options d'achat ou de location plus spécifiques comme la location financière évolutive, il existe des solutions complémentaires pour s'équiper.

Brokerage et location évolutive : pourquoi les associer ?

Mais qu'est ce que le brokerage et comment cette solution peut-elle intelligemment s'articuler avec la location financière évolutive de matériel ? Concrètement, à la fin de tout contrat de location évolutive, le matériel loué, propriété de la société de location, est restitué à cette dernière. Ce partenaire peut à ce moment choisir de revendre l'ancien matériel à un « broker », soit  en l'état, soit après une révision pour viser d'autres marchés. Si cette vente n'entraîne aucune compensation directe pour l'ancien utilisateur du matériel, dans la mesure où celui-ci n'en est pas propriétaire, il ne reste pas moins que le brokerage, associé à une prestation de location évolutive, peut s’avérer un calcul gagnant. « Revendre à un tiers un matériel qui aura été précédemment loué donne les moyens financiers de faire profiter directement ou indirectement nos clients de cette transaction, principalement en améliorant les conditions de son nouveau contrat » explique Gregory Defert, Directeur Régional chez Realease Capital.

Le brokerage avec Realease Capital

Et ce n'est pas l'unique avantage à se lancer dans le brokerage avec un partenaire de location évolutive. Ce dernier peut également vous proposer une solution de financement autour de matériels peu ou mal utilisés dont vous êtes propriétaires :

« Le brokerage peut intervenir sur deux fronts : cela peut être le service que nous proposons via des partenaires pour gérer nos matériels en fin de contrat et les revendre. Mais cela peut aussi être une solution mise en place chez un client propriétaire d'un matériel, afin de mettre ce dernier sous contrat de location, pour les matériels les plus récents, ou de le revendre et d'obtenir de la trésorerie» poursuit Gregory Defert. Les fonds obtenus varieront bien-sûr selon l'état et le niveau d'obsolescence des matériels.

Ainsi, dans un article de BFM Business intitulé « 7 façons de se débarrasser de son parc » , Sylvain Couthier président de l’entreprise ATF-Gaïa, spécialiste du rachat de matériel en fin de vie et des pratiques durables adaptées à l’univers de l’entreprise, chiffre que le prix d’un parc de 3 ans bien entretenu coûte « entre 10 et 15 % de sa valeur d’origine ». Dans le même article, le responsable achat de l’assureur AGF déclare également récupérer de l’argent sur la revente de parc informatique. Attention toutefois, « mieux vaut respecter les configuration complètes » prévient ce dernier. 

Se débarrasser de son parc

Brokerage : des avantages sur le plan écologique et législatif

L’aspect économique n’est pas le seul avantage à broker du matériel, parc informatique ou autres actifs technologiques. Qu’il s’agisse de financer du matériel neuf ou de recycler un matériel dont vous n'avez plus l'usage, cette solution présente un avantage écologique important et s'inscrit parfaitement dans une logique d'économie circulaire. Un argument auquel les entreprises sont de plus en plus sensibles, en terme d'image de marque comme de réelle valeur éthique.

De plus, les professionnels sont tenus par l'obligation légale de veiller sinon au recyclage, du moins à une correcte élimination des déchets, et notamment ceux issus des parcs informatiques d’entreprise. Depuis la publication d’un arrêté interministériel en 2005, les utilisateurs ou détenteurs professionnels sont ainsi responsables de l’élimination des déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE). Pour les équipements mis sur le marché avant le 13 août 2005, l'entreprise doit prendre en charge le coût de la collecte et du traitement des déchets. Après cette date, celle-ci doit se tourner vers le producteur du bien (son fabriquant, son importateur, son revendeur, etc.). Ce dernier aura l’obligation de prendre en charge le DEEE et d'orienter vers un point de collecte. Sur ce point précis également, l'option brokerage mise en place par un partenaire de location évolutive présente des avantages indéniables : « La loi sur les DEEE présente des inconvénients : déchetterie à gérer, coûts logistiques. Autant d'obligations qui peuvent être récupérées par notre partenaire broker » rappelle Gregory Defert. Faire appel à ce type de partenaire pour se débarrasser de son ancien parc informatique représente ainsi une solution pratique pour respecter les exigences légales. À condition, bien-sûr, que le partenaire en question soit bien mandaté par les producteurs de vos équipements ou par un éco-organisme. 

Vidéo : Le cycle de vie des équipements électriques et électroniques


Le cycle de vie des équipements électriques et... par Ecologic_France
 

Broker le matériel médical : une tendance à la hausse

Mais l'informatique n'est pas le seul secteur qui permette d'utiliser le brokerage. Des secteurs hautement technologiques comme ceux du matériel médical s’intéressent également de plus à plus à cette solution d'équipement. Dans un article datant de 2013, le magazine TechHopital, spécialisé dans l’actualité de l’ingénierie hospitalière, déclarait que le matériel médical « réformé » était ainsi de plus en plus recherché. Auparavant entaché d’un déficit d’image dans le secteur médical, l’achat et la revente de matériel médical d’occasion est devenu un outil nécessaire pour l'équipement des cliniques et cabinets médicaux confrontés à des difficultés financières grandissantes.

« Le brokerage a toujours existé dans le médical, il était seulement assez peu utilisé. Maintenant que les flux financiers sont plus faibles, cela oblige les décideurs à plus de débrouillardise » explique Sabrina Schmidt, dirigeante de la société Optelia Intellis, spécialisée dans la location financière de matériel médical.

Le brokerage médical

Cette dernière perçoit le brokerage de matériel médical comme une véritable valeur ajoutée à une solution de location financière évolutive de matériel médical et comme un vrai plus pour financer les équipements :

«Quand je visite des cliniques, souvent les clients me disent avoir des besoins et pas de moyens. Une simple passage dans leur service suffit à s'apercevoir qu'ils sont assis sur une mine d'or en termes de matériel à broker».

L’œil avisé d’un professionnel peut donc aider à monter un plan de financement complémentaire associant location financière évolutive et brokerage. Pour Sabrina Schmidt, ces deux approches sont indissociables dans le secteur médical : « Je considère que c’est de l’éthique. Je propose toujours le brokerage, même lorsqu’il s’agit d’un matériel que je n’ai pas financé. Ce n’est pas parce qu’un équipement a fait son temps dans une clinique qu’il n’a pas une autre utilité ailleurs ».

Mais que faire lorsque le matériel médical ne trouve pas d’acquéreur ? Reste toujours l’option de l’humanitaire. Une approche que de nombreux établissements, en particulier dans le public, privilégient souvent à l’idée de broker un matériel médical pour amortir leurs investissements futurs.

Tribune de genève

Lire l’article sur le site de la Tribune de Génève

 Sabrina Schmidt recommande quant à elle de n’exclure aucune piste : « Je conseille généralement de faire les deux : donner et broker le matériel. Il n’est pas nécessaire de faire 100 % de business en vendant tous les matériels, ni 100 % de donation en renonçant à ses propres capacités à survivre ».

La bonne méthode donc, savoir associer le don et le brokerage de matériel médical dans un plan financier concret. «  Il s’agit de réaliser un bon arbitrage. Chez Optelia nous travaillons sur ce type de stratégie avec le client. Mais il s’agit d’une vraie stratégie».

Aller plus loin, sur notre blog :

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot. Merci.
3 + 7 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.