Un juge virtuel

Cela ressemble à une révolution dans le monde juridique. Depuis plusieurs mois des cabinets d'avocats, des directions juridiques ainsi que des compagnies d'assurances font appel à des moteurs d'intelligence artificielle sur internet pour régler certaines affaires. Un article publié dans Le Monde rapporte que certaines startups se positionnent sur ce marché, au potentiel très important. Parmi elles, la société française Case Law Analytics. Licenciements injustifiés, ruptures soudaines de relations commerciales… Elle propose à ses clients de soumettre leur affaire à un « juge virtuel » (un moteur d'intelligence artificielle), qui peut leur fournir des simulations de décisions judiciaires.

À retrouver sur Le Monde

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot. Merci.
9 + 6 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.