Les exosquelettes dans les usines

Réduire la pénibilité de certains travailleurs, telle est l'ambition affichée par IP12, un exosquelette, co-développé par Gobio, une marque de la PME vendéenne Gébé2, en association avec la société néerlandaise Skel-Ex. Testé par des ensacheurs de salades à Lens, l’exosquelette présente de nombreux atouts : léger, compact, peu coûteux, il s'enfile comme un sac à dos de randonnée, peut-on lire sur le site du journal Les Echos. L’appareil, commercialisé depuis septembre 2017, qui est conçu pour les salariés travaillant les bras en l’air, montre des résultats concluants. Et l'aventure ne s'arrête pas là. Gobio travaille sur un exosquelette motorisé, dont le prototype opérationnel devrait être testé en fin d’année pour un lancement commercial l’an prochain.

À retrouver sur Les Echos

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot. Merci.
1 + 9 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.