Le numérique au bénéfice de la maintenance des machines

La maintenance prédictive

Guillaume Le VézouëtIl est devenu primordial d'intégrer les nouvelles technologies du numérique au bénéfice de la maintenance des machines »

La maintenance prédictive, un nouveau levier de productivité ? Une étude récente du cabinet Mckinsey révèle que cette méthode permettrait aux sociétés d'économiser 630 milliards d'euros d'ici 2025. Une perspective intéressante pour les grands groupes industriels, PME et TPE qui se tournent de plus en plus vers la maintenance prédictive. Pour en savoir plus, Realease Capital a interviewé Guillaume Le Vézouët, co-fondateur de la start-up parisienne Connect your machin (CYM) qui accompagne les industriels dans l'amélioration de leurs performances grâce au Big Data et la maintenance prédictive.

Realease Capital : Qu'est-ce que la maintenance prédictive ?

Guillaume Le Vézouët : Il faut distinguer plusieurs types de maintenance : la maintenance curative, lorsque le technicien intervient une fois que la machine est tombée en panne. Elle repose sur des historiques de maintenance réalisées précédemment et sur l'analyse humaine. Elle consiste à intervenir sur des machines qui ont des temps d’arrêts longs identifiés engendrant des pertes de productivité. Cette méthode entraîne des frais de réparation à chaque révision et une suspension de la production, on peut parler de sur-maintenance. Enfin, il y a la maintenance basée sur la condition réelle de la machine et l’identification des signes avant-coureurs de panne, la maintenance prévisionnelle, traduction normée de l’anglais « predictive maintenance », communément appelé maintenance prédictive. Grâce aux nouvelles technologies du numérique, de l'IoT et du Big Data, il est en effet possible de surveiller les paramètres critiques de systèmes, en continu. Il s'agit de réaliser un bilan de santé des machines et d'appliquer sur les informations collectées des algorithmes prédictifs qui identifieront les signes avant-coureurs d'une interruption. Grâce à ce type de maintenance, le technicien sait quelle pièce investiguer et surtout il intervient avant que la panne ne survienne.

Realease Capital : Comment cela fonctionne ?

La maintenance dans l'industrie

Guillaume Le Vézouët : Aujourd'hui, les technologies de capteurs, – des petits boîtiers placés dans ou à côté de la machine – peuvent remonter la quasi-totalité des paramètres physiques des machines (différentiels de pression, température, intensité, signature acoustique…). Mais, attention, l'idée ce n'est pas de collecter toutes ces informations. Il faut avancer de manière pragmatique. La meilleure des approches consiste à identifier une problématique. L'important pour les industriels, c'est de partir des coûts de leur maintenance, des pertes de productivité et des temps d'arrêts longs sur leurs  machines critiques. Notre rôle est de les accompagner dans l’identification des paramètres qui permettront à l'opérationnel d'être plus efficace et d'avoir une meilleure performance dans la gestion des parcs de machines. À partir de là, nous pouvons intégrer ou préconiser les capteurs, collecter les informations selon les contraintes de terrain, les stocker et enfin les analyser avant de les restituer aux métiers par le biais de l'analyse prédictive.

Realease Capital : À qui s'adresse cette maintenance prédictive ?

Guillaume Le Vézouët : Aux industriels, TPE, PME, ETI, grands groupes, qui sont de plus en plus nombreux à prendre conscience de l’intérêt des nouvelles technologies du numérique appliquées au monde de la maintenance. Certains d’entre eux se sentent parfois perdus dans cette tendance dite de l’Industrie 4.0. C’est dans ce contexte qu’a été créé CYM (Connect Your Machine) en 2015, pour donner accès aux industriels aux technologies, permettre d’améliorer la productivité de leurs parcs de machines, en proposant une solution robuste capable de définir et de délivrer un retour sur investissement intéressant par rapport à un contrat de maintenance classique. Nous aidons les industriels, notamment les PME, à prendre confiance en leur capacité d'intégrer de l'innovation et à mettre le pied à l’étrier. En effet, notre solution n'est pas seulement réservée aux grands groupes.  Les PME ont également besoin de savoir quand leurs équipements risquent de tomber en panne et d’améliorer leur performance industrielle.

Realease Capital : Quels sont les gains apportés par la maintenance prédictive pour les industriels ?

Maintenace de son matériel

Guillaume Le Vézouët : Les coûts de maintenance atteignent jusqu'à 40% des coûts de production. Grâce à ce type de méthode, les industriels peuvent miser sur une baisse de 12% de réparations planifiées (ou préventive), -30% sur les coûts de maintenance et jusqu’à 70% des pannes éliminées.

Realease Capital : Pourquoi parle-t-on beaucoup de la maintenance prédictive aujourd'hui ?

Guillaume Le Vézouët : La maintenance est l’un des principaux postes de coûts pour les industriels, et contient de nombreux leviers de productivité. Cette nouvelle approche de la maintenance a été identifiée comme l'un des investissements les plus rentables dans l'internet des objets industriels (IoT). Il suffit d'éviter quelques pannes, des temps d'arrêts longs et le retour sur investissement est démontré. De plus, toutes les technologies permettant de réaliser cette maintenance prédictive sont matures et abordables. Par exemple, un capteur coûte beaucoup moins cher aujourd'hui qu'il y a cinq ou dix ans. Il en va de même de la puissance de calcul et de toute la partie liée aux traitements des informations, devenues également plus accessibles. L’ensemble des industriels sont en plus rassemblés autour des initiatives comme la French Fab par exemple, qui inspire via les partages de cas d’usage démontrés, et la multiplication des réalisations.

Realease Capital : Pourquoi la maintenance prédictive est-elle devenue incontournable dans l'industrie du futur ?

Guillaume Le Vézouët : Quand on parle d'industrie du futur, on parle de rendre opérationnel l’accès à l’innovation dans les usines. Les industriels souhaitent améliorer leur productivité. Cela passe par une meilleure gestion des assets et de la maintenance de leurs machines. Aujourd’hui, il est devenu primordial d'intégrer ces nouvelles technologies du numérique au bénéfice de la maintenance des machines pour une meilleure performance industrielle.

Disposant d'une réelle expertise dans le financement d'équipements industriels, Realease Capital, spécialiste de la location évolutive d'actifs technologiques, propose des offres adaptées aux besoins des industriels et répondant aux nouveaux enjeux de l'industrie du futur.