Entreprises : Le renouvellement de votre parc informatique en 5 questions


Renouveler son parc informatique

Il est souvent difficile de savoir quand et comment changer son parc informatique. Pourtant il s’agit d’un passage obligé. Toutes les entreprises ont besoin de renouveler un jour ou l’autre leur parc informatique. Et ce pour diverses raisons :  obtenir des ordinateurs plus performants, rester aux normes ou remplacer ceux qui sont défectueux. REALEASE Capital fait le point et répond à vos questions.  

1- Faut-il attendre que le matériel soit défectueux pour le renouveler ?  

Pour les entreprises, il est impossible d’attendre que les équipements informatiques tombent en panne pour les renouveler. En effet, cela risque de faire perdre des données souvent cruciales pour les sociétés. Dans un contexte extrêmement concurrentiel, les dirigeants se doivent d’anticiper le renouvellement de leur parc informatique pour rester toujours performants.

En général, la durée des équipements est comprise entre 3 et 5 ans. Cela varie en fonction de l’usage et de l’environnement de travail. Un appareil utilisé 24H/24 devra être changé plus régulièrement. Il est à noter qu’avant, les entreprises réalisaient un audit tous les 3-4 ans pour évaluer la performance de leur parc et procéder au renouvellement.  

2- Faut-il privilégier les ordinateurs fixes aux portables et aux tablettes ? 

Cela dépend des usages et des besoins. L’ordinateur de bureau est un terminal fixe et immobile. Contrairement aux anciens modèles qui sont encombrants, les dernières versions sont plates et prennent peu de place. Le desktop ou terminal de bureau dispose de plusieurs avantages. Le plus important étant leur capacité à avoir une mémoire vive (ou RAM) extensible. Ainsi, il peut contenir et traiter un plus grand nombre d’informations. Le plus grand point fort de ce modèle d’ordinateur repose aussi sur sa capacité à accueillir plusieurs matériels. 

L’ordinateur portable offre une mobilité maximum, parfait pour le télétravail, surtout en ces temps de crise sanitaire. Il est beaucoup plus léger que la version bureau. Les employés peuvent alors travailler où ils le souhaitent. Contrairement à un ordinateur de bureau, les mémoires vives de l’ordinateur portable ne sont pas extensibles. Il en va de même pour la carte graphique du terminal qui ne peut être upgradée ou augmentée.

Toutefois, comme le nuance Donald Faudot, directeur commercial au sein de REALEASE Capital, société de location d’actifs technologiques :  

 “Aujourd’hui, des applications métiers sont intégrées dans les outils numériques mobiles afin d’aider les collaborateurs à être plus efficaces sur le terrain. Grâce à ces applications, ces salariés accèdent aux informations et peuvent réaliser leurs missions avec la même efficacité que s’ils travaillaient sur leur PC”.  

Pour les entreprises qui souhaitent passer d’un PC fixe au PC portable sans grever les budgets et la trésorerie, REALEASE Capital a mis en place l’offre SWAP. Le principe est simple :  la société de location financière rachète vos ordinateurs de moins de trois ans à leur valeur nette comptable et vous loue vos nouveaux équipements mobiles pour un coût équivalant à votre amortissement pendant la 1ère année. Il s’agit d’un contrat d’une durée de 3 ans avec des loyers progressifs. 

3- Faut-il renouveler son matériel informatique en même temps que les logiciels ?  

L’hétérogénéité du parc informatique, aussi bien matériel que logiciel, entraîne une plus grande complexité de gestion, des problèmes de communication et indirectement de mauvaises pratiques utilisateurs. Autant de situations qui compliquent la digitalisation des entreprises et finissent par peser sur leur rentabilité.

Une étude de l’éditeur de logiciels Teamquest menée en 2015 révélait ainsi que les entreprises connaîtraient environ 8 problèmes informatiques imprévus par semaine. Des accrocs techniques récurrents qui engagent en moyenne 7 personnes de l’équipe technique sur plus de 3 heures. En optant pour un parc homogène, matériel et logiciels inclus, régulièrement mis à jour, les dirigeants limitent les incidents et peuvent se concentrer sur le cœur de l’activité de l’entreprise.  

4- Faut-il mieux louer ou acheter son matériel ?  

Avec la location financière, l’entreprise bénéficie de plus de flexibilité qu’en optant pour l’achat de son matériel informatique. La location permet en effet de bénéficier des dernières évolutions technologiques et d’adapter ses loyers aux besoins de l’entreprise.  

“Plus le matériel embarque de technologie et plus la location a de raisons d’être. La location évolutive est un excellent moyen d’arriver à contourner les accélérations d’obsolescence”,

décrypte Cyril Marlaud, Président de REALEASE Capital, société spécialisée dans la location évolutive d’actifs technologiques. 

Le contrat de location financière informatique est également un excellent moyen de s’adapter aux besoins réels de l’entreprise :

“Une société peut avoir besoin de matériel Apple aujourd’hui car elle axe ses besoins sur le marketing, et demain, concentrer ses besoins sur une machine de gestion. Le matériel Apple n’est alors plus la priorité”,

détaille Cyril Marlaud. 

Enfin, louer son parc informatique permet de disposer d’une expertise de la part de professionnels spécialisés. En fonction de vos besoins et de vos attentes, des professionnels de la location financière informatique sauront vous conseiller au mieux sur les matériels et les technologies.  

5- Comment faire en cas de pénurie de composants pour changer son parc informatique ? 

Alors que le marché de l’électronique grand public fait face depuis deux ans à une pénurie majeure de puces, le secteur des ordinateurs n’a évidemment pas été épargné. Or, avec les confinements successifs et le développement du télétravail depuis le début de la pandémie, la demande d’ordinateurs s’était fortement accrue en 2020 et 2021. Pour le CEO d’Intel, la pénurie de composants devrait se prolonger encore quelques années. Dans un entretien avec CNBC, Pat Gelsinger explique qu’il s’attend désormais à ce que la situation ne dure jusqu’en 2024, là où ses estimations du mois de décembre tablaient sur une sortie de crise en 2023. 

Pour pallier les tensions de livraisons causées par la pénurie de composants électroniques, REALEASE Capital a mis en place une offre adaptée, en proposant à ses clients de pouvoir conserver l’utilisation du matériel existant en attendant que les nouveaux équipements arrivent et ce, à un loyer moindre.