Les exosquelettes font leur entrée dans les usines

Les exosquelettes dans les usines

Réduire la pénibilité de certains travailleurs, telle est l’ambition affichée par IP12, un exosquelette, co-développé par Gobio, une marque de la PME vendéenne Gébé2, en association avec la société néerlandaise Skel-Ex. Testé par des ensacheurs de salades à Lens, l’exosquelette présente de nombreux atouts : léger, compact, peu coûteux, il s’enfile comme un sac à dos de randonnée, peut-on lire sur le site du journal Les Echos. L’appareil, commercialisé depuis septembre 2017, qui est conçu pour les salariés travaillant les bras en l’air, montre des résultats concluants. Et l’aventure ne s’arrête pas là. Gobio travaille sur un exosquelette motorisé, dont le prototype opérationnel devrait être testé en fin d’année pour un lancement commercial l’an prochain.

À retrouver sur Les Echos