Actualités, Financement, Informatique & IT

Paysan du futur : le numérique au service de l’enseignement agricole

C’est l’un des grands objectifs du plan France 2030 : accélérer le déploiement de solutions innovantes au service de la souveraineté alimentaire. Dans ce cadre, le gouvernement a présenté en mars dernier une feuille de route « Agriculture et numérique ». Celle-ci, construite autour de huit axes principaux, met l’accent sur le renforcement de la place du numérique et sa formation dans l’enseignement agricole. REALEASE Capital fait le point sur le développement de nouvelles technologies éducatives qui va bouleverser l’apprentissage dans ce secteur.

Pour sa dernière édition, le salon de l’agriculture a mis l’accent sur les technologies innovantes. Il faut dire qu’entre les tracteurs, les drones, les capteurs connectés, etc., la robotisation et l’automatisation sont devenus des enjeux majeurs dans ce secteur. Ils vont d’ailleurs dans le sens de la feuille de route Agriculture et Numérique dont l’objectif est de mobiliser la R&D agricole sur l’utilisation du numérique pour la transition agroécologique mais aussi de renforcer sa place et sa formation dans l’enseignement agricole.

Pour former les paysans du futur, le numérique devient incontournable dans les établissements agricoles. Outre l’Identification des apports des technologies pour apprendre à produire autrement, le questionnement des habitudes, ces solutions éducatives telles que les MOOC, les serious games ou encore la réalité augmentée impulsent de nouvelles méthodes pédagogiques innovantes.

Boosté par la crise sanitaire, ce mode de transmission du savoir bouleverse l’enseignement classique. Avec le numérique, le cours se construit comme un film : on peut y intégrer de la vidéo, du texte, de l’infographie…. Et les enseignants agricoles s’investissent dans cette nouvelle diffusion des connaissances.

“Pour comprendre et apprendre, les enseignants ont conscience qu’ils doivent varier leurs supports et leurs approches pédagogiques”, souligne Clémence Burande, assistante pédagogique et qualité au sein de SOPHIAE, solution Conseil et Formation aux nouvelles technologies de l’Education, filiale de REALEASE Capital, société de location financière. Les professeurs comptent sur des supports pour les y aider. “Ils ont besoin d’outils pour accompagner les élèves à besoins éducatifs particuliers et personnaliser le travail”, précise-t-elle.

Réalité augmentée : un enjeu de taille pour l’enseignement agricole

L’iPad répond parfaitement à ces exigences, offrant la mobilité qu’exige le terrain, les fonctions d’accessibilité pour les élèves en difficulté. “ Les enseignements destinés aux professeurs des établissements de l’enseignement agricole ont pour objectif de rendre l’élève acteur. L’iPad et les applications proposées permettent aux élèves de construire le cours et de mieux le comprendre”, note Clémence Burande. Et dans ce domaine, la réalité augmentée se démarque nettement. Cette technologie permet de superposer des éléments virtuels à notre environnement, en temps réel, en respectant les perspectives et les distances. Elle est donc une solution technique pour enrichir la réalité avec des éléments numériques : textes, photos, vidéos, audio, animations, liens internet… via un terminal muni d’une tablette.

Par exemple, Foxar, jeune startup qui a vu le jour à Châlon-sur-Saône, a présenté lors du dernier salon de l’agriculture, ces premiers développements pour l’enseignement agricole. Des maquettes pédagogiques interactives en 3D, dédiées aux professeurs, qui viennent en soutien du programme scolaire, et peuvent devenir notamment des nouveaux supports d’apprentissage pour l’anatomie bovine.

“La Réalité Augmentée permet de visualiser des objets en 3D en mouvement, et de les manipuler de façon extrêmement intuitive. Cette technologie permet donc de créer des illustrations beaucoup plus fidèles aux concepts qu’elles représentent. Le travail à fournir pour le cerveau de l’apprenant est bien moins important, surtout pour les élèves en difficulté”, explique Foxar qui s’est associé depuis 2 ans à l’école Les Etablières, établissement agricole privée, pour créer une application sur le maïs et la fécondation.

Dans le cadre de ces projets numériques, SOPHIAE, filiale du groupe REALEASE Capital, société de location évolutive accompagne les écoles de l’intégration de l’équipement (ordinateur, tablette…) en passant par la formation et le financement de projets. En effet, pour que cela fonctionne, il faut que les enseignants connaissent les outils, les possibilités pédagogiques et adaptent leur posture. Une situation bien comprise par les équipes de SOPHIAE.

« Dans un premier temps, nous réalisons un audit de l’établissement pour bien comprendre les besoins et les attentes des professeurs. Ensuite, nous rédigeons un plan de développement des compétences. Chaque enseignant a un parcours personnalisé de formation qui s’inscrit sur plusieurs années ce qui lui permet de travailler, via des outils numériques, des compétences numériques et professionnelles liées à l’enseignement »,

conclut Walter Henno, Directeur Pédagogique chez SOPHIAE.

Pour en savoir plus :
SOPHIAE

Pour aller plus loin :
https://www.realease-capital.fr/notre-offre/solutions-de-location-financiere/

Partagez cet article :

 » La location financière : Un pilier de la transition vers une économie durable et circulaire. « 

La Newsletter

Vous chercher
un financement ?

Vous souhaitez proposer
une offre de location
à vos clients

Quels sont les avantages
du financement locatif ?

Continuez votre lecture

Innovations en ophtalmologie : l’importance de la location financière pour s’équiper

Publié le 11 juillet 2024

> LIRE PLUS

L’avenir de l’enseignement : L’IA au cœur du changement

Publié le 4 juillet 2024

> LIRE PLUS

Realease capital dévoile sa nouvelle identité graphique, affirmant son engagement en tant qu’acteur de l’économie circulaire

Publié le 2 juillet 2024

> LIRE PLUS