Revue de presse du mois de juillet 2021


brèves du mois d'avril

Ce mois-ci dans la presse, un projet pilote pour la création de l’euro numérique, une Europe encore plus verte, des bornes pour scanner les pass sanitaires à l’entrée des restaurants et de  l’Intelligence artificielle pour un diagnostic plus rapide des cancers.

En route vers l’euro numérique

Un euro Numérique

Un euro numérique pourrait-il voir le jour ? La Banque centrale européenne  (BCE) vient de lancer une phase de travaux en vue d’introduire cette cryptomonnaie. Pendant deux ans, la BCE va plancher pour définir les fonctions et les modalités techniques de ce futur moyen de paiement virtuel. L’objectif :  une monnaie facile à utiliser, sécurisée, efficace, “tout en contribuant à prévenir les activités illicites et en évitant tout impact indésirable sur la stabilité financière et la politique monétaire”.
Accessible aux particuliers comme aux entreprises, l’euro numérique devrait servir à faire des virements ou régler des achats, en ligne via une application sur smartphone, ou à l’aide de cartes de paiement similaires. Le lancement effectif ne devrait pas avoir lieu avant 2025.

Lire la suite sur le site de  La Tribune.

Pour une Europe toujours plus verte

Réduction des émissions de gaz à effet de serre

Une réduction des émissions de 55% d’ici à 2030. Dans le cadre d’un vaste ensemble de politiques climatiques, la Commission européenne, avec cette décision, amorce son virage vert.
“Nous savons que notre économie actuelle fondée sur les combustibles fossiles a atteint ses limites”, a déclaré la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.
“Nous devons passer à un nouveau modèle – un modèle qui est alimenté par l’innovation, qui dispose d’une énergie propre et qui s’oriente vers une économie circulaire”, a-t-elle ajouté. La Commission européenne a également proposé de porter la part des énergies renouvelables à 40 % de la consommation finale de l’UE d’ici à 2030, contre environ 20 % en 2019.

Lire la suite sur le site de Planete Business.

Pass sanitaire : des bornes à l’entrée des restaurants ?

Pass sanitaire

Et si une machine scannait les QR code des pass sanitaires ? La société Doovision, spécialisée dans la désinfection par UV, a créé une borne capable de scanner le QR code à l’entrée des établissements. 

Baptisée « Manoa », celle-ci est très simple d’utilisation. Il suffit de présenter son QR code à la caméra, placée en haut de cette borne blanche, puis un signe, « Valide » en vert ou « Non Valide » en rouge, s’affiche sur son grand écran.

« Nous pouvons installer un signal sonore pour savoir si le pass est en règle ou non, explique Philippe Alfonsi, directeur commercial de l’entreprise Doovision. Notre objectif est de faciliter la vie des clients et des responsables de restaurants, hôtels, centres commerciaux, théâtres ou cinémas… ».

Lire la suite sur le site Le Parisien.

Une plateforme d’intelligence artificielle pour un diagnostic plus rapide des cancers

Plateforme d'intelligence artificielle oncologie

A Berlin, dans les  établissements spécialisés en oncologie du groupe Sana (3ème plus grand groupe d’hôpitaux privés allemands), la révolution technologique est en marche. Ces structures ont mis en place une première évaluation clinique outre-Rhin de Galen, plateforme d’intelligence artificielle dédiée au diagnostic des cancers et à leur évaluation, phase essentielle avant le choix du traitement par les oncologues.

Cette plateforme vise à aider les professionnels à améliorer la qualité du diagnostic de cancers, à mettre en place un contrôle de qualité en temps réel et à réduire le temps de diagnostic. Elle possède la certification CE pour la détection du cancer du sein et de la prostate et a récemment reçu la désignation de « dispositif révolutionnaire » de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis.

Lire la suite sur le site Prnewswire.