TOP 3 des innovations à financer pour une clinique


Leasing en clinique

Aujourd’hui, beaucoup de cliniques optent pour la location financière. Un choix de financement souvent plus avantageux que l’achat et le crédit-bail. De l’IT en passant par la robotique ou la blanchisserie et la restauration, il est possible de tout financer par le leasing.

Au lieu d’effectuer des achats au fur et à mesure des budgets d’investissements qu’ils arrivent à libérer, les  établissements de santé, via la location financière, ont la possibilité  de travailler de façon plus globale et de lisser leurs investissements sur plusieurs mois voire années.

“En plus du système de loyers mensuels, nous leur proposons un panel de solutions : coût à l’utilisation, brokerage (valorisation d’anciens matériels), maintenance sur la durée de l’usage. Cela permet aux cliniques de mieux gérer leur parc et donc d’optimiser leurs conditions financières”,

souligne Sabrina Schmitt, directrice générale déléguée de REALEASE MEDICAL

C’est d’autant plus vrai pour les équipements innovants aux  prix d’achat souvent très élevés et à forte obsolescence. 

Pour ces biens, REALEASE MEDICAL peut proposer par exemple une montée en charge progressive des loyers ce qui permet d’adapter la charge à la réalité du nombre de traitements des patients.

“Souvent, quand vous vous lancez dans une technique innovante, vous n’avez pas forcément immédiatement la patientèle. Si vous payez une charge pleine et que vous manquez de patients, l’investissement ne sera pas tout de suite rentable. Cela peut même le freiner.  Pour remédier à cela, pour les cliniques, nous alignons nos loyers sur la montée en charge de leur activité ”,

explique Sabrina Schmitt.

Il peut arriver aussi que le dispositif choisi ne corresponde pas aux attentes que les professionnels de santé s’étaient fixées en termes de gain de temps d’opération et de bénéfices post-opératoires pour les patients. Dans ces cas-là, la location évolutive offre aux clients qui ne sont pas pleinement satisfaits, la possibilité de restituer l’équipement à la fin du contrat ou de le faire évoluer vers une nouvelle technologie. 

Autre avantage pour les cliniques, le leasing est considéré comme une charge d’exploitation, et donc se retrouve déductible des impôts sur le bénéfice imposable. La location financière permet de préserver sa trésorerie et de garder une capacité d’endettement intacte pour d’autres investissements. 

1 – L’innovation à financer : la Robotique 

D’ici 2021, un intervention chirurgicale sur 3 sera réalisée par des robots aux Etats-Unis, soit plus du double comparé à 2016. Ces dernières années, la robotique s’est installée durablement dans les cliniques américaines comme françaises. ORL, neurologie, chirurgie générale et orthopédie….chaque spécialité bénéficie aujourd’hui de ces avancées technologiques.

Chaque année, de nouveaux robots arrivent sur le marché avec de nouvelles fonctionnalités  qui peuvent rendre obsolètes les anciens modèles. Ces nouvelles fonctionnalités amènent de nouveaux besoins que les cliniques ne peuvent pas toujours anticiper tant la recherche sur la robotique médicale avance rapidement.

C’est là que la location financière représente un atout de taille. Grâce à son système de loyers mensuels, les cliniques n’ont pas à sortir immédiatement une somme importante (il faut compter pour un investissement robotique entre 200 000 et 2 millions d’euros, ndlr). Le leasing permet aux cliniques d’être toujours à la pointe technologique et d’apporter le meilleur à leurs patients. 

ZOOM sur les équipements d’oncologie 

En France, les cancers représentent la première cause de mortalité chez les hommes et la deuxième chez les femmes après les maladies cardiovasculaires. Selon l’Institut national du cancer (INCa), on estime à 382 000 le nombre de nouveaux cas de cancer pour l’année 2018 en France métropolitaine, 204 600 chez l’homme et 177 400 chez la femme. Depuis 30 ans, le nombre global de nouveaux cas de cancer en France augmente chaque année. Afin de répondre aux besoins de traitements des patients, les établissements de santé doivent s’équiper de matériel d’oncologie qui valent très chers. Là encore, la location évolutive permet aux structures de pouvoir bénéficier d’équipements performants (comme les accélérateurs de particules) afin  d’assurer une prise en charge médicale optimale pour leurs patients. 

2- L’innovation à financer : les logiciels 

Les usages de l’imagerie médicale, les données générées par les objets connectés et les usages de l’Intelligence artificielle, accroissent les besoins en puissance de calcul et en sauvegarde sécurisée. Aujourd’hui, les investissements en logiciels ne sont plus l’apanage des entreprises et se retrouvent au sein des établissements de santé. Logiciels VNware, de sérialisation ou encore logiciel de gestion, la partie logicielle est intégrée dans les plans de développement des cliniques.

Bémol : “Ces sofwares nécessaires au fonctionnement des structures de santé peuvent être très coûteux et nécessitent d’être renouvelés régulièrement en raison des multiples mises à jour des éditeurs”,

détaille Sabrina Schmitt.

À la différence des établissements bancaires qui sont assez frileux face à ces investissements immatériels, REALEASE MEDICAL, accompagne les cliniques dans ce financement. En optant pour le leasing, les clients étalent le règlement de ces logiciels sur plusieurs années et peuvent ainsi négocier de meilleurs prix avec les éditeurs de logiciels. De plus, ils accèdent à une série de services associés personnalisés et évitent l’acquisition souvent onéreuse d’une suite logicielle complète ou d’un ERP.

3- L’innovation à financer : le matériel de bloc opératoire 

Si la location financière peut financer du matériel très coûteux, elle accompagne également les cliniques dans des investissements plus accessibles. 

“Tous les établissements de santé n’ont pas la trésorerie nécessaire pour investir dans la chirurgie robotisée. Cette réalité REALEASE MEDICAL l’a bien comprise. La location financière s’adresse à tous les besoins et finance également les équipements aux montants unitaires plus faibles “,

explique Sabrina Schmitt.

C’est le cas notamment du matériel de bloc opératoire qui doit être renouvelé en moyenne tous les 5 à 7 ans comme les colonnes vidéo ou encore les moteurs de chirurgie ou les baies de cardiologie… Certains  de ces matériels  subissent  tellement de contraintes de stérilisation, qu’ils s’endommagent plus rapidement et doivent être changés tous les 5 ans maximum.

Quel que soit le montant d’investissement initial, quelle que soit la durée de vie du matériel, la location financière est LA réponse appropriée. Le leasing a l’avantage de s’adapter parfaitement aux contraintes d’utilisation et aux besoins spécifiques des établissements de santé. C’est une alternative sérieuse qui considère réellement l’équipement financé, pour s’adapter au mieux à la nature de l’investissement.

Pour en savoir plus : 
REALEASE MEDICAL