Industriels : Faire face aux pics d’activités grâce à la location financière


Industrie et COVID-19

 
Depuis la pandémie qui frappe la France, certains secteurs industriels sont fortement sollicités pour répondre aux besoins vitaux de la population. Parmi eux : la grande distribution, l’emballage et le nettoyage industriel. Pour faire face aux pics d’activités inhabituels, ces secteurs doivent investir rapidement dans des équipements supplémentaires. Grâce à ces nombreux avantages, la location financière les aide à répondre aux demandes en constante augmentation.

A un moment où les banques sont extrêmement sollicitées pour les reports d’échéances ou pour les prêts garantis, et donc peu disponibles pour le financement à moyen terme, la location évolutive s’avère être une solution pour répondre à un besoin de financement immédiat.

« N’étant pas des professions réglementées, les loueurs échappent aux contraintes bancaires dans cette période. Sociétés de service avant tout, ces entreprises continuent d’assurer leur activité, principalement en télétravail, pour continuer de servir leurs clients et d’accompagner les fabricants ou distributeurs qui continuent de livrer et de signer des commandes. C’est le cas de REALEASE Capital ».

Isabelle Soret-Monchatre, directrice générale déléguée – Industrie –  au sein de REALEASE Capital

Cette disponibilité et cette réactivité des loueurs comme REALEASE Capital représentent un véritable atout pour les secteurs industriels qui ont besoin de financer des équipements dans les meilleurs délais. 

Retrouver le lien vers la lettre de Cryril Marlaud, Président de REALEASE Capital : Covid-19 : REALEASE Capital reste mobilisé pour le maintien de votre activité

1-La grande distribution

Un chiffre d’affaires en hausse

La pandémie de Covid 19 a modifié les comportements alimentaires des consommateurs qui se sont rués sur les produits de première nécessité afin de se constituer un stock pour les semaines à venir. Selon les dernières données de Nielsen, société de mesure et analyse des données des consommateurs et marchés à travers le monde, qui portent sur la semaine du 16 mars, les Français ont massivement acheté des surgelés salés et de l’épicerie salée, notamment le riz (+ 123 %), les pâtes (+ 122 %), les plats cuisinés en boîtes italiens (+ 159 %), ou encore la volaille surgelée (+ 116 %) mais aussi évidemment du papier toilette et de l’essuie-tout (+ 92 %). Depuis le passage au stade 2 (le 28 février), les ventes en magasin ont connu des hausses atypiques de façon récurrente.

Des besoins très variés

Pour parer à cette forte demande, la grande distribution et la logistique doivent se doter de nouveaux équipements :

  • Le matériel d’entrepôt et de manutention : chariots élévateurs robotisation logistique, étiquetage électronique, transpalettes…
  • Le matériel spécifique  : équipements de désinfection, auto laveuses

Sur ce point, Isabelle Soret-Monchatre, directrice générale déléguée -Industrie –  au sein de REALEASE Capital souligne :

« Les auto-laveuses sont nécessaires pour nettoyer les surfaces commerciales ouvertes pour permettre de recevoir du public dans des conditions sanitaires satisfaisantes ».

De plus, un nombre important  de  consommateurs privilégient les achats de produits sur internet. Désormais, les sites e-commerce doivent faire face à l’explosion de la demande  :  il faut assurer la robustesse des serveurs pour éviter les pannes (les services de drive auraient augmenté de 40 à 70% selon les enseignes, depuis le début de la crise sanitaire), mais aussi organiser la chaîne de livraison.

Le contexte actuel génère de forts besoins  en matériel  informatique et en véhicules  pour assurer notamment  la livraison à domicile. REALEASE Capital finance aussi bien des équipements informatiques/IT : serveurs, infrastructures réseaux … que du roulant : véhicules industriels, utilitaires, poids lourds…
 

2- L’emballage

Le plastique très demandé

En cette période de crise sanitaire, les professionnels de l’emballage doivent répondre aux  demandes croissantes du secteur médical  (flacons, contenants gels hydroalcooliques) et à la hausse des  besoins dans l’agroalimentaire.  « Nous avons à peu près 30 % de production en plus. C’est vraiment une demande énorme », a  indiqué  Emmanuel Guichard, délégué général d’Elipso, la fédération professionnelle du secteur de l’emballage plastique. Même constat du côté du carton ondulé qui connaît un pic d’activité.

Des équipements performants rapidement

Les fabricants d’emballages qui produisent désormais quasiment en flux tendu se trouvent dans la nécessité d’investir rapidement dans des équipements performants. Mais ces investissements n’ont pas été anticipés.
 

« Dans ce cadre, la location financière est l’outil le plus adapté pour financer des filmeuses, cellophaneuses, étiqueteuses, ensacheuses, peseuses, machines de marquage….  et bénéficier d’une mise en œuvre rapide qui permet la livraison de l’équipement sans délai ».

Isabelle Soret-Monchatre, directrice générale déléguée -Industrie –  au sein de REALEASE Capital

3- Le nettoyage industriel

Une activité indispensable

Les entreprises de nettoyage industriel sont également fortement sollicitées pour des interventions notamment de désinfection dans les sites encore en activité et en particulier ceux sensibles et stratégiques comme les hôpitaux, dans les centres commerciaux, certaines écoles, les transports publics, les immeubles d’habitation et la gestion des déchets, les industries agroalimentaires etc.

« Ces prestations de propreté sont indispensables car elles garantissent un niveau d’hygiène indispensable et plus que jamais nécessaire pour maintenir les espaces salubres qui s’inscrit dans une lutte active pour éradiquer le coronavirus », souligne Philippe JOUANNY, Président de la Fédération des entreprises de propreté (FEP).
 

Acquérir des solutions adaptées aux milieux sensibles (les établissements de soins hôpitaux, cliniques, maisons de retraite, etc).

Dans ce secteur encore, les besoins d’équipements supplémentaires augmentent à mesure que le COVID 19 progresse. En effet, si peu d’équipements sont nécessaires pour effectuer les prestations courantes de nettoyage de bureaux ou d’immeubles ce n’est pas le cas du nettoyage spécialisé de certains bâtiments qui nécessite des investissements en cette période de crise sanitaire : acquisition d’équipements automatiques, utilisation de solutions techniques adaptées aux milieux sensibles (les établissements de soins hôpitaux, cliniques, maisons de retraite, etc…).

Pour chacun de ces secteurs, la location financière offre de nombreux avantages pendant la crise sanitaire :

  • Plus réactive que les solutions bancaires, la location évolutive garantit aux sociétés une mise en route rapide des dossiers (notamment de la livraison) pour que les sociétés soient opérationnelles le plus rapidement possible grâce à de nouveaux outils de production. Le système de la location financière permet aux entreprises d’augmenter à volonté leur capacité de production.
  • Plus souple que les solutions bancaires, la location financière est capable d’adapter le contrat à la situation de l’entreprise : possibilité d’ajuster, la périodicité et le montant des loyers ainsi que la durée de contrat.
  • Plus agile, la location évolutive considérée comme une charge permet à l’entreprise de ne pas impacter sa capacité d’endettement si dans le futur, celle-ci souhaite solliciter sa banque pour des demandes d’emprunts.

Retrouver notre article sur les avantages de la location évolutive face à la crise sanitaire  : COVID 19 : la location, une solution adaptée aux besoins des entreprises