Revue de presse du mois d’août 2021


brèves du mois d'avril

Ce mois-ci dans la presse, des bénéfices en berne pour les entreprises au 3ème trimestre, une pénurie à craindre pour les batteries de voitures électriques, la sortie du Windows 11 et enfin la mise en place du nouveau protocole sanitaire en entreprise.

Entreprises : Des bénéfices en berne pour le 3ème trimestre

Bénéfices en berne

Moins de bénéfices au troisième trimestre pour les entreprises par rapport au deuxième trimestre, estime l’agence Reuters. Pour la première fois, Ils devraient en effet baisser – de 8%- , après avoir atteint un niveau record entre avril et juin. En cause, la propagation du variant Delta, la résurgence des cas de Covid-19, des inondations en Chine, la pénurie mondiale de semi-conducteurs qui affectent les chaînes d’approvisionnement et augmentent les coûts de la main-d’œuvre. Il n’en fallait pas plus pour mettre un coup de frein aux activités de certaines entreprises, notamment celles du secteur informatique et automobile.

“Éviter un manque de chiffre d’affaires dû aux problèmes de chaîne d’approvisionnement est un problème plus aigu aujourd’hui qu’il ne l’a été historiquement. Les frais d’expédition sont élevés. Et la réduction des mesures de relance gouvernementales pourrait modifier la composition des dépenses de consommation », considère Brian Jacobson, responsable de la stratégie d’investissement chez Well Fargo Asset Management.

Lire la suite sur le site de La tribune.

Voitures électriques et batteries : faut-il craindre une pénurie ?

Pénurie de batterie

L’électrification de la mobilité est en marche. Le géant automobile américain General Motors a annoncé son intention de cesser de vendre des modèles à essence et diesel d’ici 2035.

Audi, basée en Allemagne, prévoit d’arrêter de produire de tels véhicules d’ici 2033. Devant cette déferlante annoncée de voitures électriques, une question se pose : l’extraction et le recyclage des métaux rares. Depuis plusieurs années, face aux incitations gouvernementales, les constructeurs dépensent déjà des milliards de dollars pour réduire les coûts de fabrication et de recyclage des batteries de véhicules électriques.

Parce qu’il est encore moins coûteux, dans la plupart des cas, d’extraire des métaux que de les recycler, un objectif clé est de développer des procédés pour récupérer les métaux précieux à un prix suffisamment bas pour concurrencer ceux qui viennent d’être extraits. « C’est l’argent qui parle le plus », déclare Jeffrey Spangenberger, ingénieur chimiste au Argonne National Laboratory à Lemont.

Lire la sur le site Nature.

Sortie de Windows 11… mais pas pour tous les ordinateurs.

Sortie de Windows 11

Le 5 octobre, une date à retenir. C’est ce jour-là que Microsoft doit sortir la nouvelle version de son système d’exploitation : Windows 11. Il sera d’abord disponible sur quelques ordinateurs neufs, puis sera proposé de façon progressive aux autres machines. Enfin, s’ils remplissent les conditions nécessaires qui, pour l’heure, restent un peu opaques.. Lors de

l’annonce du système au mois de juin, la société avait laissé entendre qu’une majorité de PC actuels ne seraient pas compatibles, notamment car leurs composants sont jugés trop anciens ou qu’ils ne disposent pas d’un module TPM suffisamment avancé. De manière générale, le déploiement de Windows 11 aura lieu progressivement jusqu’à la mi-2022.

Lire la suite sur le site Usine Digitale.

Télétravail, masque, vaccination… Cap sur le nouveau protocole sanitaire en entreprise

Nouveau protocole sanitaire

Depuis le 2 septembre, les règles applicables en entreprise ont changé, conformément au nouveau protocole sanitaire. Les règles du télétravail sont assouplies. Les employeurs peuvent donc demander à leurs salariés de revenir au 100% présentiel. Toutefois, le télétravail peut être envisagé.

Côté port du masque, seuls les salariés travaillant dans un bureau nominatif ne sont pas obligés de le porter lorsqu’ils sont seuls dans leur bureau. Si les salariés sont encouragés à se faire vacciner, ceci n’est pas obligatoire. Les employeurs, qui le souhaitent, peuvent financer des campagnes de dépistages organisées par les autorités sanitaires.

Pour ceux qui souhaitent être vaccinés, leurs absences seront assimilées à « une période de travail effectif » et ne doivent pas entraîner de diminution de rémunération. Organiser un pot de départ ou tout autre « moment de convivialité » entre collègues reste possible. Toutefois il est « fortement recommandé » de les organiser à l’extérieur.

Lire la suite sur le site de Francetvinfo.