Revue de presse du mois de février 2022


Revue de presse

Ce mois-ci dans la presse, le renforcement de la cybersécurité et des entreprises françaises impacté par le conflit en Ukraine, les atouts de l’économie circulaire et un cap des 500 milliards de dollars d’investissements mondiaux dans les logiciels, matériels et services d’Intelligence artificielle.  

Entreprises : Renforcement de la cybersécurité  

cybersécurité

Un appel au « renforcement de la cyber vigilance» vient d’être lancé. Il émane de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) qui précise toutefois qu’« aucune cyber menace visant les organisations françaises en lien avec les récents événements n’a pour l’instant été détectée ».

Cette recommandation fait suite aux récentes cybers attaques contre des sites ukrainiens et a pour but d’alerter sur les vulnérabilités exploitables déjà mises en évidence en 2021. Les spécialistes du renseignement sur les menaces de la plateforme de cyberdéfense Sekoia.io rappellent que « n’importe quel pays ou entreprise peut être une victime collatérale d’une campagne malveillante dirigée contre l’Ukraine ».

Lire la suite sur le MagIT 

Les atouts de l’économie circulaire  

Économie circulaire

Le potentiel de l’économie circulaire pourrait s’élever à 380 milliards de dollars par an en matières premières en Europe, selon le cabinet de stratégie McKinsey qui n’est pas le premier à mettre en évidence les atouts de cette économie émergente. La Fondation MacArthur rapporte qu’elle pourrait permettre à l’Europe de générer un bénéfice net de 1 800 milliards d’euros d’ici 2030, soit 900 milliards d’euros de plus qu’en suivant le modèle économique actuel.

Et certaines entreprises ne s’y sont pas trompées, que ce soit les startups ou des grandes sociétés comme Véolia et l’Oréal, toutes ont fait le choix de l’économie circulaire : plastique recyclé pour les emballages, sous-vêtements transformés en literie… Seul bémol à l’économie circulaire, le diamètre d’action, alors que certains produits sont recyclés en France, une partie est envoyée dans des pays en développement pour être utilisée dans une production à moindre coût puis réimportée sur le continent européen.

Lire la suite sur L’ADN 

Ukraine : l’activité de certaines sociétés françaises en berne  

Conflit en Ukraine, entreprises françaises

Les premières sanctions économiques contre la Russie, aux premiers jours du conflit ukrainien, ont déjà des répercussions sur les entreprises françaises. Même si les liens économiques avec le pays de Vladimir Poutine ne représentent que 3% du total des exportations françaises contre 1,6% des importations, certains secteurs sont durement impactés.

C’est le cas de l’aéronautique, des produits chimiques, pharmaceutiques, des parfums et cosmétiques ou encore les machines industrielles et agricoles qui exportent vers la Russie. Face à cette conjoncture inédite, le gouvernement français invite les entreprises à faire remonter toutes les difficultés industrielles, financières ou d’approvisionnement qu’elles pourraient rencontrer sur le site internet www.entreprises.gouv.fr.

Lire la suite sur France Info

Intelligence artificielle : Un cap de 500 milliards de dollars à horizon 2023 

Intelligence artificielle

432,8 milliards de dollars pour l’année 2022 et un cap des 500 milliards de dollars d’investissements mondiaux dans les logiciels, matériels et services d’IA pour l’intelligence artificielle en 2023, tel est le pronostic annoncé par l’IDC, leader mondial des études de marché sur les technologies de l’information. Le segment des services d’intelligence artificielle – services IT et professionnels d’IA – devrait augmenter en moyenne de 22% par an pour atteindre 52,6 milliards de dollars à horizon 2025. Quant au segment le moins étendu du marché, celui du matériel, il devrait croître de 20,5% par an sur la période étudiée, anticipe IDC.

Et pour cause, comme le souligne Ritu Jyoti, vice-présidente de recherche IA et automatisation chez IDC, les « progrès de technologies linguistiques, vocales et visuelles, et de solutions d’intelligence artificielle multimodale » sont indéniables. Couplées à « l’ingéniosité humaine », elles constituent « un facteur de différenciation » qui permet aux entreprises « de se développer et de prospérer ».

Lire la suite sur Silicon