Revue de presse du mois de septembre 2021


brèves du mois d'avril

Ce mois-ci dans la presse, l’augmentation des prix de l’énergie, le fonds de solidarité qui joue les prolongations, des salariés favorables au pass sanitaire dans les entreprises et enfin la présentation d’un plan gouvernemental pour le renforcement de la formation professionnelle.

Gaz, électricité, pétrole : les prix de l’énergie vont-ils continuer à augmenter

Gaz, électricité, pétrole

Partout en Europe, les prix de l’énergie ne cessent de grimper. En France, le prix du gaz a augmenté de 8,7 % en septembre après + 5 % en août et + 10 % en juillet. Dans les stations services, même constat. Depuis un an, le sans-plomb 95 (SP95 E10) a pris 25 centimes d’euros/litre.

Une tendance à l’augmentation qui n’est pas prête de s’arrêter. Si le prix du pétrole va probablement se stabiliser, ce n’est pas le cas pour les autres énergies. « Je pense que les prix de l’électricité vont rester élevés dans les prochaines années, explique Maxence Cordiez, ingénieur spécialisé dans le domaine de l’énergie. D’abord en raison de la hausse de la demande de gaz du fait de la reprise économique. Ensuite, au vu des engagements climatiques pris par l’Europe, le prix du CO2 devrait augmenter, ou a minima rester stable ».

Lire la suite sur le site de 20 minutes.

Fonds de solidarité des entreprises : Jusqu’à quand ?

Le dispositif du fonds de solidarité est encore ouvert jusqu’au 31 octobre pour l’aide du mois d’août.  Ensuite, il sera définitivement arrêté et remplacé par un autre dispositif : la prise en charge des coûts fixes. Celui-ci est désormais ouvert aux entreprises créées avant fin janvier 2021 et non plus réservé aux seules entreprises créées deux ans avant la demande d’aide.

Par ailleurs, les entreprises qui n’ont pas reçu l’aide aux stocks doivent contacter le ministère. Le fonds de solidarité n’est désormais accessible qu’aux entreprises des secteurs S1, S1 bis et à celles fermées administrativement et aux sociétés qui se trouvent dans des territoires confinés.

Lire la suite sur Le Journal du Net.

Les salariés favorables au vaccin obligatoire en entreprise

Vaccin obligatoire en entreprise

Les actifs soutiennent le pass sanitaire. Selon un sondage réalisé du 28 au 30 septembre 2021 par le Parisien – Aujourd’hui en France et Ipsos-Sopra Steria, les travailleurs sont à 67% partisans du fameux sésame sur leur lieu de travail, et jusqu’à 77% chez les cadres, et pour 60% pour les ouvriers. 38 % des interrogés y sont « tout à fait » et 29 % « plutôt » favorables.

Si les actifs sont pour le pass, c’est le cas également de certaines entreprises.  Pour inciter à la vaccination, en Bretagne, l’abattoir breton Cooperl a par exemple soutenu financièrement ses salariés en leur proposant une prime de 200 euros pour tout travailleur pouvant justifier du pass sanitaire, explique France Bleu Armorique.

Petit bémol toutefois, d’après ce même sondage, près d’un Français sur deux interrogés estime que l’application des gestes barrières en entreprise a généré des tensions. 53% relèvent des tensions entre collègues, 53% également entre travailleur et hiérarchie et 47% entre actifs et clients.

Lire la suite sur le site de La Tribune.

PME : vers un renforcement de la formation professionnelle

Formation professionelle

Répondre à la tension en matière de recrutement, c’est dans cet objectif que le Premier ministre Jean Castex et la ministre Elisabeth Borne ont présenté un plan visant à renforcer la formation professionnelle des salariés de PME et demandeurs d’emploi.

Le texte rétablit l’éligibilité des sociétés de 50 à 300 salariés aux fonds mutualisés pour la formation professionnelle, qui sera abondée dans le cadre du fonds national pour l’emploi en 2022. Au total, quelque 350 000 salariés supplémentaires devraient profiter de cette mesure. Cela représente 300 000 formations « courtes » – de 40 heures, en moyenne – et 50 000 formations « longues » – 400 heures.

Lire la suite sur le site de Maddyness.